ATELIER DU REVERBERE                                                                                                                  Retour à la page stages

Stages conte

- été 2018

- été 2019

 

Nos stages d'été sont organisés à l'Abbaye, au dessus de Saint Rambert en Bugey, à la campagne.

 

Pour ceux qui souhaitent être logés à l'Abbaye, est proposée une pension complète à 56,50 € la nuit (chambre individuelle, 3 repas)

Pour ceux qui souhaitent  le repas de midi seulement : 15 € le repas (avec entre autres mets, les produits du potager de l'Abbaye)

Pour l'hébergement et les repas, contacter l'abbaye : 04 74 36 31 99 - accueil@abbayesr.fr

 

  stage conter un art des sens

L'Abbaye                                                                    Saint Rambert en Bugey                                           Stagiaire au travail

 

Initiation à la narration et au conte

3 jours / 21h Niveau débutant et perfectionnement.

Conter, un art des sens

5 jours / 35h

Niveau perfectionnement, et confirmé. Ouvert aux praticiens d'autres disciplines qui souhaitent découvrir l'art du conteur

1ère journée

       - exercices préparatoires collectifs : connaissance des outils corps, voix, parole. Attitude, positionnement, regard, relation au public - Qu’est-ce que la présence ? L’inspiration ? Le senti ? Eléments de réponse par des expérimentations

-          Jeux sur la perception et l’imagination

-          Créations de narrations courtes

2ème journée

-          exercices préparatoires collectifs

-          Décrire ce que l’on perçoit : l’évocation

-          Créations de narrations courtes (suite)

3ème journée

-          exercices préparatoires collectifs

-          Narration d’un conte traditionnel dont la structure est donnée oralement

 

 

Le conteur travaille sa faculté

de visualisation et d’intériorisation des éléments du récit

en étant présent à lui-même pour faire vivre d’autres présences.

 

 

Puis, dans l’expression, il joue avec les couleurs, les rythmes et les changements d’état. L’attitude corporelle et vocale, le regard, la conscience de la saveur musicale des mots, font que sa parole prend vie.

 

Un travail sur le parcours du récit, sur la justesse de la parole,

sur la sensation.

 

 

 

Apprentissage de l'art du récit et du dit.

Découverte, jeu et travail d'improvisation sur la prise de parole, la voix, l'attitude corporelle.

Montage de contes

Partages d’histoires

Pistes pour rechercher des contes et se les approprier


 

Session 2018

Cotisation : 180 €

Du 30 juillet au 1 août 2018

 

Session 2019

Cotisation : 200 €

Du 29 au 31 juillet 2019

 

 

Inscriptions : 09 81 76 14 21 / 06 62 03 89 47  atelierdureverbere@gmail.com

 

Le conteur est le voyant d'un monde qu'il décrit et déroule, qu’il évoque parfois avec une telle justesse que le spectateur se prend au jeu. En même temps, le conteur a aussi l'intelligence du commentaire, l'humour de la distanciation.


Présent à lui-même, il rend vivantes d'autres présences, celles de son histoire. Dans le respect de la personnalité de l’élève-conteur, c'est cette faculté de visualisation et d'intériorisation des images et sensations du conte qu'il faut d'abord cultiver. Tout le reste en découle. Puis, dans l'expressivité cette fois-ci, même si elle est très sobre, on varie les couleurs et les rythmes, on joue avec les changements d'états, les émotions, les goûts, les couleurs.

 

Si la parole, expression privilégiée de l'idée et du mental, semble être l'outil premier de celui qui raconte, c'est en réalité son attitude corporelle et vocale, son regard, sa capacité de percevoir et sentir les êtres et événements qu'il décrit qui font que sa parole devient vivante. Ainsi le travail de formulation verbale sera mis à pied d'égalité avec celui de la pose vocale et de la présence physique.


Par une approche essentiellement pratique, à travers des exercices communs ou individuels, puis un travail personnel avec chacun des élèves, selon ce qu'il a à découvrir ou perfectionner, nous essayerons de laisser émerger chez chacun sa propre nature de conteur, avec sa propre créativité «d’adaptateur» de contes.

 

Comme en toutes disciplines artistiques, l'art de conter nécessite un apprentissage technique des outils qu'on utilise : le corps, la voix, la parole. Conter c'est aussi gérer des temps et des silences, créer des rythmes, donner des couleurs, apprendre à maîtriser son énergie. Conduire une narration, c’est avoir intégré le trajet à accomplir et ensuite calmement jouer avec ses propres mots, des formules et des gestes que l'on prend le temps de savourer, comme le plaisir d’une gourmandise à partager.

 

3 PHASES SUR LE PARCOURS –– 5 DIRECTIONS A EXPLORER

 

« Visualiser » ou « incorporer » un récit   -  « Vivifier » et « habiter » un récit  -  Porter  un conte à l’écoute

 

1) Entraînement : Respiration - Détente de la voix, écouter sa voix - Jeux de cris et de sons – Explorations des timbres - Ecoute du corps dans l'espace, points fixes, orientation – Se centrer - Jeux corporels de contrastes et de dynamisme  -  Explorer différentes énergies  - Jeux de chœurs, d'écoute à plusieurs – Qualité de présence, attitude… C’est l’être en entier qui vibre et porte la parole et le spectateur vibre ainsi de la même manière.

 

2) Le senti : mondes et êtres. Un travail sur le mode descriptif. Se pénétrer de sensations, capter les motifs avec ses cinq sens, habiter un paysage,  goûter une ambiance évoquer un sujet (être ou objet). Exercices d'écoute et de visualisation. Intérioriser physiquement la narration qui devient vivante car incorporée. Art de l’évocation

 

3) Le déroulement : actions et voyages. Construire et imaginer des anecdotes par des jeux provoquant la surprise et donc l'imaginaire. Libérer sa suite de paroles. Relais de mots, relais de gestes, "incorporer" pour se souvenir, pour intégrer les parcours et sortir du parlé/concept. Contrats d’improvisation. Vivre la succession d’événements comme des changements d’état. On balise son voyage tout en profitant du paysage. Art des cycles.

 

4) La créativité. De la relation entre le conteur-créateur et le conte dont il est dépositaire. Versions existantes, création de versions personnelles. Le conteur est un créateur qui se base sur une connaissance intime des récits anciens

 

5) La parole. Travail sur le rythme et les sonorités de la parole, par le moyen de la narration à plusieurs, du chant au cœur du récit, du phrasé poétique ; la Parole est vibration.

Art du phrasé : chaque mot est une présence

 

Sur un récit, mettre en pratique ces expériences et  mener des narrations qui seront travaillées

 

Session 2018

Cotisation : 300 €

Du 13 au 17 août 2018

 

Session 2019

Cotisation : 330 €

Du 12 au 16 août 2019

 

 

 Inscriptions : 09 81 76 14 21 / 06 62 03 89 47  - atelierdureverbere@gmail.com

                  

 

Formatrice : Sylvie Delom

                                        

 

L'Atelier du Réverbère - BP 427 - 01504 Ambérieu en Bugey - 06 62 03 89 47 - http://www.atelier-du-reverbere.com - Nous contacter